aides pour les demandeurs d'emploi

  

Attention, ces aides s'appliquent seulement pour certains demandeurs d'emploi et pour certains emplois, bien lire les conditions !!

 

( un grand merci à Rio du site chomiste-land pour ces textes si précis !! )

 

AIDES à la reprise d’emploi

Financement : Pôle emploi

Publics éligibles : Les demandeurs d’emploi inscrits :

 en catégorie 1, 2, 3, 6, 7, 8

 ou en catégorie 4 « formation »,

 ou en catégorie 5 « contrats aidés ».

Motif d’attribution : 

Reprise d’un emploi en CDI ou CDD d’au moins 6 mois, temps plein ou temps partiel, sur le territoire national (Métropole et les 4 DOM), mais aussi à St Barthelemy, Saint-Martin, Saint Pierre et Miquelon.

Dans une localité éloignée du domicile habituel du DE dans les conditions suivantes :

- 60 km A/R pour l’aide aux déplacements,

- 60 km A/R ou 2 heures de trajet A/R pour l’aide à la double résidence ou le déménagement.

Le calcul du nombre de kilomètre A/R domicile du DE – nouveau lieu de travail se fait à partir de www.viamichelin.com (au plus court).

Remarque : pas d’attribution en cas de création ou de reprise d’entreprise.

 

Objet des aides : 

Participation de tout ou partie des frais engagés par le DE dans le cadre de sa reprise d’emploi :

a) les frais de déplacements quotidiens, hebdomadaires ou mensuels pendant les 3 premiers mois de la reprise (en véhicule personnel ou en transport collectif).

b) les frais de double résidence, notamment les loyers et charges locatives, ainsi que les frais d’installation liés au nouveau lieu de résidence. Les frais d’installation correspondent aux dépenses indispensables et immédiatement nécessaires à une installation décente. En conséquence, il convient d’exclure les aménagements de confort et d’agrément ainsi que les dépenses de mobilier, électroménager, ustensiles de cuisine, télévision, etc …

c) les frais de déménagements et tout autre frais liés à ce déménagement. Ces aides couvrent les frais de déménagement, de réinstallation ainsi que tous autres frais liés au changement de résidence.

En cas de financement par un autre financeur (le nouvel employeur,…), Pôle emploi n’intervient qu’en complément.

Attention, en cas de reprise d’emploi en Ile de France et si le DE ne change pas de domicile, deux situations sont possibles :

- le DE va devoir à utiliser les transports en commun franciliens et l’employeur finance 50 % de la carte orange. Voir même, certains DE auront encore le bénéficie de la Carte Solidarité Transport (Fiche 1). Complément d’aide possible.

- le DE va devoir se déplacer en voiture, pour se rendre sur son nouveau lieu de travail, attribution de l’aide possible.

 

Modalités d’attribution : 

Le DE doit déposer sa demande auprès de son pôle emploi de suivi.

Délai pour faire une demande :

 aide aux déplacements et à la double résidence : au plus tard dans le mois qui suit la reprise d’emploi.

 aide au déménagement : jusqu’à un mois après la fin de la période d’essai.

 

Montant et paiement des aides : 

Attribution dans la limite de l’enveloppe budgétaire.

a) Aide aux déplacements : pendant 3 mois maximum et dans la limite de 1 000 €, calculés sur la base de 0,20 € du km ou du coût des billets de transport en commun.

b) Aide à la double résidence : dans la limite de 1 200 €.

c) Aide au déménagement : dans la limite de 1 500 €.

Ces aides sont cumulables entre elles, dans la limite d’un plafond annuel de 2 500 €. Le délai de 12 mois court à partir de la date de la reprise d’emploi.

- Le DE ne peut solliciter qu’une fois la même aide (a), b), et c)) au cours des 12 mois qui suivent la reprise d’emploi et ce, même si le montant maximum et/ou le plafond global n’est ou ne sont pas atteints.

- Pour une 2ème reprise d’emploi intervenant avant la date anniversaire des 12 mois, le bénéficiaire percevra au plus un montant d’aides égal au reliquat calculé par rapport au plafond de 2 500€.

Les aides sont payées par virement bancaire après réception des justificatifs requis :

a) aide aux déplacements, en cas d’utilisation des transports en commun : facture de la carte d’abonnement ou du billet unitaire si l’offre d’abonnement est plus onéreuse. En cas de déplacements hors utilisation de transport collectif, pas de justificatif exigé.

b) aide à la double résidence : quittance de loyer de la 2ème résidence, facture d’hôtel.

c) aide au déménagement : facture de transporteur, de location de véhicule utilitaire, de péage, d’essence, de transfert de ligne téléphonique, de branchement EDF-GDF, de changement de carte grise.

 

Mise en oeuvre : 

Actions du DE

1. Se présenter avant le déplacement au pôle emploi de suivi avec un certificat d’embauche (ou copie du contrat de travail) et un RIB (ou RIP)

6. Faire parvenir les justificatifs des frais engagés dans un délai maximum de 6 mois :

- après la reprise pour les frais de déplacements ou de double résidence,

- après la fin de la période d’essai pour le déménagement.

Attention : après le déménagement, le DE ne doit pas se réinscrire auprès du pôle emploi de son nouveau domicile, car techniquement l’aide ne pourrait plus lui être versée.

 

Actions du conseiller

2. Lors de l’entretien, vérifier l’éligibilité du DE.

3. Compléter l’imprimé « Aides à la reprise d’emploi, n°62 janvier 2009» et le faire signer au DE et au Directeur du pôle emploi, (ou son délégataire).

4. Remettre au DE le feuillet n°2 et le (ou les) courriers manuels de notification.

5. Saisir une conclusion d’entretien.

 

 

**********************************************************************************************************************************

 

 

Aide à la garde d’enfant pour parent isolé (AGEPI)

Financement : Pôle Emploi

Publics éligibles :

 Etre parent isolé en charge d’un ou plusieurs enfants de moins de 10 ans (au moment de la reprise d’activité et non de la demande) dont il assurait la garde avant la reprise d’activité

ET

 Etre inscrits comme demandeurs d’emploi :

- non indemnisées,

- ou bénéficiaires des minima sociaux (API, RMI, RSA, ASS, ATA, AAH).

Dérogation possible sur appréciation du Directeur du pôle emploi, dans la limite de 10 % des bénéficiaires, pour des parents isolés en grandes difficultés et qui ne remplissent pas les conditions au regard de l’inscription ou des critères d’indemnisation.

Objet de l’aide

 

Permettre de favoriser la reprise d’activité des parents isolés (homme ou femme) par une aide matérielle pour faire face aux frais générés par la garde d’un ou plusieurs enfants.

Conditions

d’attribution

 

Reprendre une activité dans l’un des cas suivants :

 embauche dans le cadre d’un CDI ou d’un CDD d’au moins 2 mois,

 ou participation à une formation (y compris les FOAD) d’une durée égale ou supérieure à 40 H.

La demande d’aide doit être déposée au plus tard dans le mois qui suit la reprise d’emploi ou l’entrée en formation.

Remarque : l’aide ne peut être attribuée qu’une seule fois sur une période de 12 mois à partir de la reprise d’activité. Nouvelle attribution possible si la situation de la personne répond toujours aux critères d’attribution de l’aide.

Attribution dans la limite de l’enveloppe disponible.

Montant des aides

 

1. Pour une reprise d’emploi ou une formation dont l’intensité est comprise entre 15 et 35 H par semaine (ou entre 64 et 152 H par mois), le montant est forfaitaire de :

400€, plus 60€ par enfant supplémentaire dans la limite de 520 € (3 enfants et plus, de moins de 10 ans)

2. Pour une reprise d’emploi ou de formation dont l’intensité est inférieur à 15 h par semaine (ou 64h dans le mois), les montants forfaitaires sont les suivants :

 170€ pour un enfant

 195 € pour 2 enfants

 220 pour 3 enfants et plus

Versement de l’aide à réception de l’attestation d’entrée en stage ou de la copie du contrat de travail ou du premier bulletin de salaire en cas de reprise d’emploi.

Remarque : pour les enfants non visés par l’obligation de scolarisation du fait de leur âge, le versement de l’aide est soumis à la production

- d’une copie de l’attestation d’inscription de l’enfant dans une structure d’accueil de la petite enfance,

- ou du contrat de travail de garde d’enfant à domicile ou de l’assistante maternelle.

 

Mise en oeuvre : 

Actions du DE

1. Se présenter au pôle emploi avec :

- un certificat d’embauche (ou copie du contrat de travail) ou une attestation d’inscription à un stage.

- livret de famille, acte de naissance des enfants…

- un RIB (ou RIP)

6. Faire parvenir les justificatifs dans un délai maximum de 6 mois sans lesquels l’aide ne peut être versée (attestation d’entrée en stage ou copie du contrat de travail ou premier bulletin de salaire en cas de reprise d’emploi).

 

Actions du conseiller

2. Lors de l’entretien, vérifier l’éligibilité du DE.

3. Compléter l’imprimé « AGEPI, n°160 – janvier 2009» et le faire signer au DE et au Directeur du pôle emploi, (ou son délégataire).

4. Remettre au DE le feuillet 2 et le courrier manuel de notification.

5. Saisir une conclusion d’entretien.

 

********************************************************************************************************************************

 

Bon de déplacement

Financement : Pôle emploi

Publics éligibles : 

Sont éligibles les demandeurs d’emploi,

 inscrits en catégorie 1 ou 2,

- bénéficiaires de minima sociaux (RMI, RSA, API, ASS, AAH, ATA)

- ou non indemnisés

- ou en ARE minimale (26,66 € depuis le 1er juillet 2008)

 inscrits en catégorie 4 formation, non rémunérée ou rémunérée (hors AREF > AREF minimale)

 inscrits en catégorie 5 contrat aidé.

Attention : il n’y a plus de dérogation possible, par rapport à la liste des bénéficiaires indiqués ci-dessus.

Pas d’attribution pour les déplacements en Ile de France en transport en commun, aux DE ayant droit au bénéfice de la carte solidarité transport (allocataires du RMI, RSA, ASS et API / voir Fiche 1)

 

Motifs d’attribution : 

Cas 1 : Se rendre à un entretien d’embauche pour un CDD d’au moins 3 mois sur le territoire national (Métropole et les 4 DOM), à St Barthelemy, Saint-Martin, Saint Pierre et Miquelon ou participer à un concours public.

Cas 2 : Se rendre à une prestation intensive de recherche d’emploi (Cible emploi, Stratégie de recherche d’emploi, OPP, CVE).

Le trajet doit être au minimum de 60 km aller/retour. Le calcul du nombre de km A/R se fait à partir de www.viamichelin.com (« au plus court ») entre domicile du DE et lieu du rendez-vous.

L’aide doit être attribuée avant le déplacement, mais peut l’être exceptionnellement dans les 7 jours ouvrés date à date après l’entretien d’embauche, le concours public ou le démarrage de la prestation, sur décision du Directeur d’unité.

Remarque : pour un entretien d’embauche le conseiller peut mobiliser le bon de déplacement ou le bon de transport SNCF,

- quand la distance domicile du DE / lieu de l’entretien A/R est inférieur à 225 km, attribution du bon de déplacement.

- inversement, pour un entretien dans une région éloignée de l’IDF (A/R supérieur 225 km), privilégier le bon de transport SNCF.

Pas d’attribution pour un entretien avec un organisme de formation en vue d’une entrée en stage.

 

Montant de l’aide : 

Le DE peut bénéficier de bons de déplacement et/ou de transport (Fiche 3)

- dans la limite d’un plafond annuel de 200 euros. Le délai d’un an court à compter de la date à laquelle le Directeur du pôle emploi accorde l’aide (date figurant sur le bon).

- et dans la limite de l’enveloppe disponible.

Cas 1  0,2 euros X nombre de km A/R.

Cas 2  0,20 euros X nombre de km A/R X nombre de jours moyens par prestation.

Le nombre de jours moyens pour le calcul du montant de l’aide est de 18 jours (OPP, CVE), 15 jours (CIBLE EMPLOI) ou 3 jours (STRE).

Remarque : le paiement du bon de déplacement au bénéficiaire se fait

- en différé par virement de pôle emploi pour une aide égale ou supérieure à 150 €.

- au guichet du Trésor public pour une aide d’un montant inférieur à 150 €.

 

Mise en oeuvre :

Actions du DE

1. Se présenter avant le déplacement au pôle emploi avec la convocation à l’entretien, au concours (courrier, télécopie, message internet) ou à la prestation et un RIB (ou RIP).

6. Pour un bon inférieur à 150 €, se présenter au guichet du Trésor public avec le feuillet 1au plus tard dans un délai de 7 jours après l’attribution du bon.

7. Retourner au pôle emploi le feuillet 2 avec le cachet et la signature de l’employeur (ou l’attestation de présence au concours public ou la copie de l’état de présence en prestation), dans les 15 jours qui suivent le déplacement.

 

Actions du conseiller

2. Lors de l’entretien, vérifier l’éligibilité du DE.

3. Compléter l’imprimé « Bon de déplacement, n° 213 - janvier 2009».

Faire signer le DE et le Directeur du pôle emploi (ou son délégataire)

Si Bon de déplacement inférieur à 150 € :

4. Faxer copie du feuillet 1 au Trésor public, puis remettre au DE les feuillets 1, 2 et 3.

Si Bon de déplacement supérieur à 150 €,

4bis. Remettre au DE le feuillet 2 et 3, ainsi que le courrier manuel de notification.

5. Saisir une conclusion d’entretien.

 

 

*******************************************************************************************************************************

 

Bon de Transport SNCF

Financement : Pôle emploi

Publics éligibles :

Sont éligibles les demandeurs d’emploi :

 inscrits en catégorie 1 ou 2,

- bénéficiaires de minima sociaux (RMI, RSA, API, ASS, AAH, ATA).

- ou non indemnisés

- ou en ARE minimale (26,66 € depuis le 1er juillet 2008)

 inscrits en catégorie 4 formation, non rémunérée ou rémunérée (hors AREF > AREF minimale)

 inscrits en catégorie 5 contrat aidé.

Attention : il n’y a plus de dérogation possible par rapport à la liste des bénéficiaires indiqués ci-dessus.

 

Motif du déplacement : 

Se rendre à un entretien d’embauche pour un CDD d’au moins 3 mois ou se présenter à un concours public sur le territoire métropolitain. Le Bon de Transport (BT) SNCF ne couvre que des trajets sur le réseau ferré national (« grandes lignes »), hors IDF (réseau Transilien).

Remarque : le conseiller peut mobiliser le bon de Transport SNCF ou le bon de déplacement,

- quand la distance domicile du DE / lieu de l’entretien ou du concours A/R est inférieure à 225 km, attribution du bon de déplacement.

- inversement, pour un entretien ou un concours dans une région éloignée de l’IDF (A/R supérieur à 225 km), privilégier le bon de transport SNCF.

Pas d’attribution pour un entretien avec un organisme de formation en vue d’une entrée en stage.

 

Caractéristique du BT SNCF : 

Le bon de transport SNCF est à échanger par le bénéficiaire en gare ou en boutique SNCF, contre un billet A/R en seconde classe dans les conditions suivantes :

 aucun billet aller simple ne peut être délivré.

 le billet est valable 3 jours et peut être utilisé :

- à l’aller, la veille du jour de l’entretien

- et la durée restante sur les 3 jours restants pour le retour.

 la réservation peut être échangée gratuitement avant le départ du train, dans la limite des trois jours de validité.

Attention : attribution du bon le plus tôt possible avant le déplacement.

Signaler au DE que la SNCF applique un quota aux billets à tarif préférentiel accordé à Pôle emploi (lui faire lire la mention au dos du bon de transport). Si le quota est atteint, le DE devra modifier son horaire ou la SNCF lui demandera de payer lui-même le billet A/R au tarif normal.

 

Montant du BT SNCF : 

Le DE peut bénéficier de bons de déplacement et/ou de transport (Fiche 3)

- dans la limite d’un plafond annuel de 200 euros. Le délai d’un an court à compter de la date à laquelle le Directeur du pôle emploi accorde l’aide (date figurant sur le bon).

- et dans la limite de l’enveloppe disponible.

Le bon de transport est facturé par la SNCF 55 € l’aller/retour à la DR Pôle emploi Ile de France, quelque soit la destination.

Il reste à la charge du DE le coût des réservations « place assise » par train emprunté :

- 1,5 € dans les trains Corail, Corail Téoz et TGV en période normale.

- 8,4 € dans les TGV en période de pointe.

- ou le montant de la réservation « place couchée » sur les Corail de Nuit et Corail Lunéa.

 

Mise en oeuvre : 

Actions du DE

1. Se présenter avant le déplacement au pôle emploi, avec la convocation à un entretien (courrier, télécopie, message internet) ou au concours public.

6. Se présenter en gare ou en boutique SNCF ; échanger le BT (feuillets 1 et 2) contre un billet A/R. Eventuellement après avoir régler les réservations « places assises ».

7. Retourner au pôle emploi le feuillet 3 avec le cachet et la signature de l’employeur (ou de l’organisateur du concours public) dans les 15 jours qui suivent le déplacement.

Actions du conseiller

2. Lors de l’entretien, vérifier l’éligibilité du DE.

3. Compléter l’imprimé « BON DE TRANSPORT, n° 210 – janvier 2009»

Faire signer au DE et au Directeur du pôle emploi (ou son délégataire).

4. Remettre au DE les feuillets 1, 2 et 3.

5. Saisir une conclusion d’entretien.

 

 

*******************************************************************************************************************************

 

Bon de Transport AIR FRANCE

Financement : Pôle emploi

Publics éligibles : 

Sont éligibles les demandeurs d’emploi,

 inscrits en catégorie 1 ou 2,

- bénéficiaires de minima sociaux (RMI, RSA, API, ASS, AAH, ATA)

- ou non indemnisés

- ou en ARE minimale (26,66 € depuis le 1er juillet 2008)

 inscrits en catégorie 4 formation, non rémunérée ou rémunérée (hors AREF > AREF minimale)

 inscrits en catégorie 5 contrat aidé.

Attention : il n’y a pas de dérogation possible, par rapport à la liste des bénéficiaires indiqués ci-dessus.

 

Motif du déplacement : 

Se rendre à un entretien d’embauche pour un CDD d’au moins 3 mois ou un concours public sur le territoire métropolitain (y compris la Corse). La convention Air France ne s’applique que sur les vols intérieurs.

Remarque : pas de bon de transport pour un entretien avec un organisme de formation en vue d’une entrée en stage.

 

Caractéristique du BT Air France : 

Le Bon de Transport est à échanger par le bénéficiaire contre un billet A/R en seconde classe dans les conditions suivantes :

 aucun billet aller simple ne peut être délivré.

 l’aller-retour doit se faire dans la journée, sauf si l’entretien a lieu tôt le matin ou tard le soir.

 le déplacement se fait uniquement sur des vols directs. Par dérogation, une escale est autorisée dans chaque sens, s’il n’y a pas de vol direct.

 un seul DE par vol peut en bénéficier.

 

Montant de l’aide :

Le DE peut bénéficier de bons de déplacement et/ou de transport (Fiche 3)

- dans la limite d’un plafond annuel de 200 euros. Le délai d’un an court à compter de la date à laquelle le Directeur du pôle emploi accorde l’aide (date figurant sur le bon).

- et dans la limite de l’enveloppe disponible.

Le bon de transport est facturé par Air France 76 € (61 € classe creuse / classe Q + 15 € de frais de service) à la DR Pôle emploi Ile de France.

Il reste à la charge du DE :

- les taxes d’aéroport (elles varient suivant les aéroports, mais représentent un coût moyen de 60 €).

- les suppléments tarifaires si le DE voyage en heure de pointe (18,50 € pour un passage en classe M et 45 € en classe K)

 

Mise en oeuvre : 

Actions du DE

1. Se présenter avant le déplacement au pôle emploi avec la convocation à un entretien (courrier, télécopie, message internet) ou au concours public.

7. Echanger, dans un délai précisé par la plateforme (en général 24h), le BT (feuillets 1 et 2) contre son billet A/R, au bureau d’émission le plus proche de son domicile. Sinon, la réservation risque d’être annulée.

8. Retourner au pôle emploi le feuillet 3 avec le cachet et la signature de l’employeur (ou organisateur du concours), dans les 15 jours qui suivent le déplacement.

 

Actions du conseiller

2. Lors de l’entretien, vérifier l’éligibilité du DE.

3. Effectuer la réservation du billet auprès de la plateforme de réservation Air France xxxx

4. Compléter l’imprimé « BON DE TRANSPORT, n°210 - janvier 2009»

Faire signer au DE et au Directeur du pôle emploi (ou son délégataire).

5. Remettre les feuillets 1, 2 et 3 au DE.

6. Saisir une conclusion d’entretien.

 

********************************************************************************************************************************

 

Carte Solidarité Transport (CST)

Financement : Conseil Régional Ile de France

Publics éligibles : 

Ce sont les personnes :

• Bénéficiaires du RMI (Revenu Minimum d’Insertion) ainsi que les membres de leur foyer.

• ou bénéficiaires de l’API (Allocation Parent Isolé),

• ou les demandeurs d’emploi en ASS (Allocation de Solidarité Spécifique),

• ou bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle (CMU – C) ou de l’Aide Médicale de l’Etat (AME).

 

Avantages liés à la CST : 

1. Pour les bénéficiaires du RMI : Forfait Gratuité Transport.

Ce forfait permet à son titulaire de circuler gratuitement sur les lignes de la RATP, les réseaux Transilien SNCF et OPTILE (zones 1 à 6 – hors Orlyval).

Le forfait Gratuité Transport est délivré exclusivement sur pass Navigo. Il est renouvelable tous les trois mois en même temps que les droits au RMI.

2. Pour les autres catégories de publics ci-dessus : Réduction Solidarité Transport.

Elle permet l’achat

- de forfaits Solidarité Transport semaine ou mois à 25% du prix de la Carte Orange.

- de carnets de tickets t à demi-tarif.

- de billets banlieue à demi-tarif valables sur le RER et les trains Transilien.

 

Comment obtenir la CST ? 

1. Pour les bénéficiaires du RMI :

contacter l’Agence Solidarité Transport au 0800 948 999, muni du numéro allocataire de la CAF (appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 8h à 20h).

2. Pour les autres catégories de publics :

contacter l’Agence solidarité transport au 0800 948 999 (appel gratuit depuis un poste fixe), muni du numéro d’allocataire de la CAF (si API) ou du dernier relevé de situation Assédic (si ASS) ou de l’attestation sociale CMU-C ou AME.

 

********************************************************************************************************************************

 

Bon de Réservation SNCF

Financement : le demandeur d’emploi lui-même

Publics éligibles : 

L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits.

 

Motif du déplacement : 

Se rendre à un entretien d’embauche ou se présenter à un concours public sur le territoire métropolitain. Le Bon de Transport (BT) SNCF ne couvre que des trajets sur le réseau ferré national (« grandes lignes »), hors IDF (réseau Transilien).

Remarque : pas de bon de réservation pour un entretien avec un organisme de formation en vue d’une entrée en stage.

 

Caractéristique du Bon de Réservation : 

Le bon de réservation (BR) SNCF est à échanger par le bénéficiaire en gare ou en boutique SNCF, contre un billet aller-retour en seconde classe dans les conditions suivantes :

 aucun billet aller simple ne peut être délivré,

 le billet est valable 3 jours et peut être utilisé :

- à l’aller, la veille du jour de l’entretien

- et la durée restante sur les 3 jours restants pour le retour,

 la réservation peut être échangée gratuitement avant le départ du train, dans la limite des trois jours de validité.

Attention : attribution du bon le plus tôt possible avant le déplacement.

Signaler au DE que la SNCF applique un quota aux billets à tarif préférentiel Pôle emploi (lui faire lire la mention au dos du bon de réservation). Si le quota est atteint, le DE devra modifier son horaire ou payer son billet aller/retour au tarif normal.

 

Montant à la charge du DE :

Le Bon de réservation permet à son bénéficiaire d’acheter un billet aller/retour à un tarif préférentiel fixé par la SNCF.

 depuis le 1er janvier 2008, ce tarif est de 55€ l’A/R quelle que soit la distance.

 coût des réservations « place assise » par train emprunté :

- 1,5 € dans les trains Corail, Corail Téoz et TGV en période normale,

- 8,4 dans les TGV en période de pointe.

 

Mise en oeuvre : 

Actions du DE

1. Se présenter avant le déplacement au pôle emploi avec la convocation à l’entretien (courrier, télécopie, message internet) ou du concours public.

6. Se présenter en gare ou en boutique SNCF ; échanger le BR contre un billet A/R après en avoir acquitté le prix.

7. Retourner au pôle emploi le feuillet 2 avec le cachet et la signature de l’employeur (ou de l’organisateur du concours), dans les 15 jours qui suivent le déplacement.

 

Actions du conseiller

2. Lors de l’entretien, vérifier l’éligibilité du DE.

3. Compléter l’imprimé « BON DE RESERVATION, n° 211 – janvier 2009» et le faire signer au DE et au Directeur du pôle emploi (ou son délégataire).

4. Remettre au DE les feuillets 1, 2 et la dernière page de la liasse.

5. Saisir une conclusion d’entretien.

 

***********************************************************************************************************************************

 

 

Bon de Réservation AIR FRANCE

Financement : le demandeur d’emploi lui-même

Publics éligibles :

L’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits.

 

Motif du déplacement : 

Se rendre à un entretien d’embauche ou à un concours public sur le territoire métropolitain (y compris la Corse). La convention Air France ne s’applique que sur les vols intérieurs.

Remarque : pas de bon de réservation pour un entretien avec un organisme de formation en vue d’une entrée en stage.

 

Caractéristique du BR Air France : 

Le Bon de Réservation (BR) Air France est à échanger par le bénéficiaire dans les conditions suivantes :

 aucun billet aller simple ne peut être délivré.

 l’aller-retour doit se faire dans la journée, sauf si l’entretien a lieu tôt le matin ou tard le soir

 le déplacement se fait uniquement sur des vols directs ; par dérogation, une escale est autorisée dans chaque sens, s’il n’y a pas de vol direct.

 un seul DE par vol peut en bénéficier.

 

Montant à la charge du DE :

Le Bon de Réservation permet à son bénéficiaire d’acheter un billet A/R à un tarif préférentiel fixé par Air France.

 depuis le 1er janvier 2008, ce tarif préférentiel est de

- 61 € (classe Q) aller-retour en heure creuse

- 98 € (classe M) et 151 € (classe K) aller-retour en heure de pointe.

auxquels il faut ajouter 15 € de frais de services

Le DE doit aussi s’acquitter des taxes d’aéroport (elles varient suivant les aéroports, mais représentent un coût moyen de 60 €).

 

Mise en oeuvre : 

Actions du DE

1. Se présenter avant le déplacement au pôle emploi avec la convocation à un entretien (courrier, télécopie, message internet) ou au concours public.

7. Echanger, dans un délai précisé par la plateforme de réservation (en général 24h), le BR contre son billet A/R après en avoir acquitté le prix, au bureau d’émission le plus proche de son domicile. Sinon, la réservation risque d’être annulée.

8. Retourner au pôle emploi le feuillet 2 avec le cachet et la signature de l’employeur (ou de l’organisateur du concours), dans les 15 jours qui suivent le déplacement.

 

Actions du conseiller

2. Lors de l’entretien, vérifier l’éligibilité du DE.

3. Effectuer la réservation du billet auprès de la plateforme de réservation Air France au 3654,

4. Compléter l’imprimé « BON DE RESERVATION, n° 211 – janvier 2009» et le faire signer au DE et au Directeur du pôle emploi (ou son délégataire).

5. Remettre au DE les feuillets 1, 2.

6. Saisir une conclusion d’entretien.

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus